Réseaux et liens sociaux : 1 américain sur 4 n’a pas d’ami

Alors que Le Soir revient sur le succès de MySpace, le réseau social le plus large des States, avec près de 90 millions de membres, que les Skyblogs comptent plus de 5 millions de blogs créés et que CyWorld, le réseaux social Coréen aux 22 milliards de page vues par mois, annonce son intention d’entrer sur les marchés Allemands & US, le quotidien USA Today diffuse des chiffres éclairants, établis par l’American Sociological Review, sur le lien social aux Etat-Unis.

Le délitement du lien social dans le monde urbanisé, où le travail prend une part très large, où la maladie est facteur d’isolement, où la mobilité géographique intervient à tous les âges de la vie (études, travail, retraite, etc.) semblent imprimer une distance plus grande entre citoyens. La solitude comme mode de vie pousserait l’humain a faire usage de la technologie pour combler le vide ambiant.

En décembre Stéphane Hugon, sociologue au Centre étude sur l’actuel et le quotidien (CEAQ), évoquait le phénomène dans Libé

«Il faut probablement y voir un retour de rituels sociaux qui avaient tendance à disparaître. Ces lieux virtuels remplacent un peu le bistrot ou les relations de voisinage, voire les réseaux plus discrets ou les sociétés secrètes. Un passionné de vieilles voitures ira chercher sur un forum les réponses à ses questions techniques et donner l’adresse d’un bon petit garagiste.»

Le succès des sites évoqués n’est dès lors plus un mystère…

Mis en lumière par Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.