Le deus ex machina aime le lilas

On attendait un fruit on aura une fleur. On ne va pas faire la fine bouche le compteur est arrêté.

Toutefois et c’est l’apanage des gouvernements d’intérim un nouveau compteur risque de ne pas pacifier le climat : la formation du gouvernement définitif. Le lilas appelé à faner au 23 mars sort donc d’une nuit de palabres, tractations et renoncements politiques, il ne fallait pas désespérer, on a trouvé un accord malgré tous les accros des mois passés.

Il faudra voir si la formule tripartite au sud et orange bleue au nord, passera l’hiver.

3 réflexions sur « Le deus ex machina aime le lilas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.