3 réflexions sur « Twitter and the Architectural Challenges of Life Streaming Applications »

  1. ‘scuse mais il n’est pas précisément intelligent cet article.

    1. Twitter n’est pas du live (et pas life) streaming. Ce sont des messages de texte pur.
    2. jetter les DB relationelles? pour l’instant c’est le méchanisme le plus rapide de récupération de données de façon nuancées. Les DB objet, la dernière fois que j’ai regardé, n’étaient toujours pas très performantes
    3. déplacer vers ‘cloud computing’ ? bravo, ca veut dire qu’on va accéder une base de donnée ou un SAN (= DB distribuées) … sur une autre machine ! au bottleneck de la base de données on ajoute donc le temps de connection.

    Bref, le gars il a fait un buzz bingo dans son coin sans connaissance de cause …

  2. Elise je pense qu’il y a un brin d’incompréhension des sujets traités et pas un manque d’intelligence de la part de l’auteur. Si tu me permets une explication de texte point par point je dirais :

    1 : life streaming il faut l’entendre comme un synonyme de lifecasting. Un type d’usage, distribuer les événements de sa vie à une audience, dont twitter (mais aussi seesmix, friendfeed, mento,…) peut incarner le hit de l’année.

    2 : Pour les DB relationnelles, c’est la théorie de la normalisation des données qui est à pondérer avec la volonté de robustesse et souplesse du système. Twitter, c’est pas banksys ;). Donc des DB (système) relationnelles mais décomplexées 😉

    3 : Je pense que les 26 machiens de l’exemple existent pour pouvoir faire face à une montée en charge, que la réplication massive (même si elle induit des délais dans la réplication) assure une stabilité plus grande du système à moindre coût. Un nuage de serveurs plutôt qu’un master (single point of failure) et une asérie de slaves…

  3. tes points à toi sont valides.

    Mais il reste que lui se goure sur la terminologie:
    – twitter n’est pas du streaming
    – dénormaliser une DB – il critique les DB en masse sans nuancer
    – le cloud computing a son temps de latence, il faut donc y réfléchir de facon plus nuancée

    bref, si il sait de quoi il parle, il ne l’exprime pas bien, donc je reste peu impressionnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.