Le temps des Belges analysé : time-use.be

Sur le site time-use.be sont publiés les résultats d’une enquête de plus de 6 ans sur l’emploi du temps des Belges. L’enquête est le fruit de la collaboration entre le groupe de recherche TOR de la Vrije Universiteit Brussel, la Direction générale Statistique et Information économique (DG SIE) du SPF Economie et la Politique scientifique fédérale

Le site permet de générer dynamiquement des tableaux sur base des données collectées et triées.

C’est pour le sociologue du dimanche un outil fascinant.

Il permet de cibler très précisément les habitudes d’une tranche d’âge de la population. On peut par exemple y apprendre que les jeunes filles de 12 à 17 ans de la Région Bruxelloise sont les plus accros à l’ordinateur. Elles y consacrent en moyenne 4h20 par semaine, près de 2 heures de plus que leurs camarades masculins.

Le communiqué nous apprend aussi que « 47 % du temps utilisé est du temps « reproductif », dédié à des activités directement liées à la reconstitution de notre corps (dormir et se reposer, soins personnels, manger et boire).

En comparaison, le temps dit « productif » (travail rémunéré, tâches ménagères, soins aux enfants ou encore éducation et instruction) est deux fois moins important : les Belges sont productifs en moyenne pendant 38h55 par semaine, soit moins du quart du temps disponible.

En moyenne, 17,2 % de la semaine (28h56) sont consacrés à des activités de loisirs, soit plus que le temps consacré au travail rémunéré. La majorité de ce temps libre est passé devant la télévision (2 heures et demie par jour). »

Les communicants belches ont un humour délicieux 😉

Une réflexion au sujet de « Le temps des Belges analysé : time-use.be »

  1. Merci pour le lien. Un contenu très intéressant.

    Il faudrait avoir un outil d’analyse visuelle pour en retirer toute la saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.