Archives pour la catégorie consultance

RENTIC : mise en place d’une approche collaborative

Je suis certifié RENTIC depuis le 1er janvier 2008. Je vous avais tenu informés de mes pérégrinations administratives pour décrocher une des deux agréations que je visais.

Le label RENTIC est une certification conférée par la Région Wallonne à des consultants, architectes internet et e-business. Cette certification permet aux PME wallonnes de bénéficier de subsides pour la mise en place de projets e-business.

A l’initiative de Michel Feront, les RENTIC se réunissent mensuellement pour mettre en place une charte, assurer aux dossiers soumis un meilleur traitement par l’administration et à terme mettre en ligne un site web fédérateur des consultants certifiés.

Mise en place à suivre de mois en mois, ici même.

Commission d’agréation de la Région wallonne, pincez-moi je rêve

Comme annoncé en août je suis en lice pour obtenir diverses agréations comme consultant. Ce jour j’ai donc pris un demi-jour de congé pour aller me présenter devant la Commission d’agréation des consultants de la Région wallonne. Une lettre très précise m’invitait à me rendre à Jambes dans une salle de réunion, un plan était joint à la missive.

Je souhaite obtenir l’agréation dans 3 domaines : informatique, gestion commerciale, organisation et management. Pour ce faire il faut justifier de trois années d’expérience. J’arrive curieux et confiant. Je patiente un peu dans un couloir de la Direction d’Aides à la consultance. Lorsque l’on me fait entrer dans la salle de réunion pour répondre aux questions que la Commission veut me poser je n’ai aucune idée de comment les choses vont se dérouler. C’est une première pour moi.

On m’installe, le Président, j’imagine que c’est Yves Sennen, le signataire de ma convocation, prend la parole et me demande d’emblée qu’elle est mon expérience en gestion commerciale ? Un peu surpris que les présentations ne soient pas faites, mais bon c’est peut-être l’usage, je commence à expliquer au Président, aux 3 membres de la Commission et à celle que je crois être une assistante (elle ouvre les portes et raccompagne les visiteurs) en quoi je peux prouver une expérience en études de marché, définition de prix, etc. Le fait que cette expérience ne soit applicable qu’au secteur online semble être un problème pour le Président. Le débat dure 5 minutes. Moment propice pour un des membres de la Commission, sans doute accablé par son surpoids et sa longue journée (il est 15h40), pour doucement sombrer dans le sommeil. Un ronflement le réveille dans une indifférence généralisée.

Le débat se poursuit sur mes capacités de consultant en organisation et management. J’explique mon cas et à nouveau l’aspect sectoriel de mon expérience semble un frein, j’objecte que si je suis apte à trouver de l’information, analyser des processus dans des domaines où il n’y a pas d’expérience probante, livresque, je dois pouvoir être apte à appliquer ces mêmes talents à d’autres domaines plus conventionnels. L’argument qui contrarie la philosophie restrictive de l’entretien semble légèrement ébranler les certitudes de ceux qui n’ont pas à nouveau sombré dans le sommeil. Les ronflements ne gênent toujours personne.

Je finis par deviser des méthodes à appliquer pour conseiller une société sur les matières informatiques. Waterfall, Agile, opportunité d’une méthode sur l’autre en fonction de la nature du projet, rareté du développeur Java versus .Net, nous abordons un vaste panel de sujets lorsqu’un membre de la Commission se demande ce qui dans mon cursus peut justifier ou faire valoir une expérience. Il est vrai que je n’ai pas cité les livres que j’ai lus, les remarques auraient pu servir à cela, et que mes cours sont antérieurs à la création de la plupart des langages usités aujourd’hui, c’est bien en quoi l’expérience peut parfois valoir formation. Mais ce point encore n’avait pas l’air de convaincre les membres éveillés de la Commission.

Tout semble être dit, ni eux ni moi ne semblons convaincu des compétences des autres, c’est une situation amusante, de celles où l’on a envie de dire, vous savez je vais en parler de ce moment tellement il me semble utile à partager. Voilà, j’attends l’avis de la Commission avec l’assurance que quelque soit le résultat il me fera plaisir.

Blogs et e-commerce (part2)

En mars je passais en revue diverses options et vous m’en conseilliez certaines, pour ajouter un caddie, une liste de produits et un système de payement à son blog.

Depuis lors WP e-commerce a connu de nombreuses mises à jour et peut être installé sans souci sous un WordPress francophone. La configuration des options PayPal se fait donc sans problème.

Toutefois, un oubli dans la traduction est visible dans l’interface de check out et le caddie. Pour résoudre ce problème il suffit de rajouter au fichier langue FR_fr.php se trouvant dans le répertoire plugins/wp-shopping-cart/languages/ la ligne suivante pour régler le problème.

define(‘TXT_WPSC_TAX’, ‘TVA’);

D’autres traductions incomplètes sont visibles dans l’interface d’admin mais c’est moins grave.

Outre mon expertise je n’ai pas grand chose à vendre donc j’ai créé quelques « produits » en rapport avec ce que je sais faire, le conseil web, l’analyse et le conseil en interfaces web.

Si vous avez des idées de services qu’une personne comme moi pourrait offrir en ligne je suis à l’écoute.

Devenir RENTIC et consultant agréé Région wallonne

Depuis plusieurs semaines je fais des démarches pour obtenir diverses agréations de la Région wallonne en vue de pouvoir offrir mes services de consultance dans le cadre de programmes d’aide.

Ceci permettrait à des PME et indépendants wallons de mener avec moi une réflexion sur leur approche de l’e-businness, de prendre en compte les évolutions du web et de voir ces interventions supportées par une aide régionale qui couvrirait une partie substantielle de mes honoraires.

2 programmes existent qui nécessitent chacun un parcours et des formalités distinctes.

Agrément de conseil Région Wallonne :

Est un agrément décerné par la Direction générale de l’Économie et de l’Emploi (DGEE) et qui octroie aux PME wallonnes qui fait usage des services d’un consultant agréé des remboursements sur les prestations effectués. Si la société cliente doit être wallonne pour obtenir les aides, les consultants eux peuvent être wallons, bien-sûr, mais aussi, bruxellois, flamands ou étrangers. Il suffit de remplir un dossier, de faire état d’une expérience de plus de trois ans et détailler diverses missions en rapport avec l’agrément demandé (consultance informatique dans mon cas, mais il existe aussi le diagnostique global, le marketing, etc…) présenter son dossier à une commission qui peut décider de vous entendre pour obtenir l’agrément.

RENTIC :

Est un agrément décerné par la Direction générale de l’Économie et de l’Emploi (DGEE) et l’Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) et qui octroye à toute PME wallonne sur base d’un dossier de demande de prime une aide soit à la création d’un site e-business soit la prise en charge à 80% d’un consultant agréé RENTIC.

Les dossiers sont dans les grandes lignes similaires et si le RENTIC permet de compléter le document online, il faut malgré tout imprimer les dossiers et les transmettre par voie postale à l’administration.

Pour ma part j’attends d’être convoqué par la commission d’agrégation de la Région wallonne, sans doute à la rentrée et je viens de poster mon dossier RENTIC.
Je vous tiendrai informé des suites de mes démarches.