Archives pour la catégorie e-business

FlowTown ou l’email marketing avec une dimension sociale

flowtown logoJ’ai découvert FlowTown via un mail d’Ethan Bloch son fondateur.

J’ai testé, débuggé et donné du feedback et surtout j’ai retenu le nom de cette start-up US.

FlowTown se propose de transformer toute adresse email en un profil sur un réseau social.

La promesse est tentante à l’heure où la fatigue pour l’email marketing est maximale et où les experts e-commerce théorisent sur les bonnes pratiques du désabonnement (via @vansnick), ce momentum est aussi celui où les marques suivant le rush massif des PME sur Facebook tentent le trust de l’attention sur les réseaux sociaux et se lancent dans le social media marketing.

Transformer sa newsletter en « social emails » ça sonne aussi bien que permission based marketing en 2002.

FlowTown propose donc de segmenter son listing d’emails en fonction des réseaux sociaux sur lesquels ces mails sont utilisés.

Histoire d’encourager qui à devenir un follower d’un compte Twitter pro, qui une page Facebook dédiée à la relation client ou à la promotion des produits d’une marque.

Ce service, cette valeur ajoutée a un prix. Il vous en coûtera 5 cents par adresse importée et un abonnement dès que vous dépassez les 250 emails/mois.

Par sa force de segmentation FlowTown est un outil prometteur du social marketing et de la conversion des destinataires d’un email en membres d’une communauté visible et potentiellement virale sur un réseau social.

Radioscopie TIC des PME wallonnes

L’AWT publie le millésime 2006 de son étude annuelle PME wallonnes: usages TIC. Une version courte est en ligne un version longue est disponible sous la forme d’un fichier PDF de 141 pages

On notera en vitesse que 58% des PME disposent à présent d’un site Web ou au moins d’une page descriptive. Elles étaient 51% en 2005. Toutefois seulement 15% utilisent leur site web pour présenter leur catalogue de produits. On notera enfin que le mot « blog » est absent de l’étude, un signe de la fin des temps ?

Dans la version longue le chapitre 17 vaut à lui tout seul une lecture. Il est consacré aux ventes via Internet qui ont doublé en Belgique en 2006, passant de 339 millions d’euros à 675 millions d’euros. Ceci toutefois ne profite pas aux PME wallonnes… les raisons restent floues mais les chiffres et sources citées servent de référence dans un marché encore difficile à cerner.

Blogs et e-commerce (part2)

En mars je passais en revue diverses options et vous m’en conseilliez certaines, pour ajouter un caddie, une liste de produits et un système de payement à son blog.

Depuis lors WP e-commerce a connu de nombreuses mises à jour et peut être installé sans souci sous un WordPress francophone. La configuration des options PayPal se fait donc sans problème.

Toutefois, un oubli dans la traduction est visible dans l’interface de check out et le caddie. Pour résoudre ce problème il suffit de rajouter au fichier langue FR_fr.php se trouvant dans le répertoire plugins/wp-shopping-cart/languages/ la ligne suivante pour régler le problème.

define(‘TXT_WPSC_TAX’, ‘TVA’);

D’autres traductions incomplètes sont visibles dans l’interface d’admin mais c’est moins grave.

Outre mon expertise je n’ai pas grand chose à vendre donc j’ai créé quelques « produits » en rapport avec ce que je sais faire, le conseil web, l’analyse et le conseil en interfaces web.

Si vous avez des idées de services qu’une personne comme moi pourrait offrir en ligne je suis à l’écoute.

Devenir RENTIC et consultant agréé Région wallonne

Depuis plusieurs semaines je fais des démarches pour obtenir diverses agréations de la Région wallonne en vue de pouvoir offrir mes services de consultance dans le cadre de programmes d’aide.

Ceci permettrait à des PME et indépendants wallons de mener avec moi une réflexion sur leur approche de l’e-businness, de prendre en compte les évolutions du web et de voir ces interventions supportées par une aide régionale qui couvrirait une partie substantielle de mes honoraires.

2 programmes existent qui nécessitent chacun un parcours et des formalités distinctes.

Agrément de conseil Région Wallonne :

Est un agrément décerné par la Direction générale de l’Économie et de l’Emploi (DGEE) et qui octroie aux PME wallonnes qui fait usage des services d’un consultant agréé des remboursements sur les prestations effectués. Si la société cliente doit être wallonne pour obtenir les aides, les consultants eux peuvent être wallons, bien-sûr, mais aussi, bruxellois, flamands ou étrangers. Il suffit de remplir un dossier, de faire état d’une expérience de plus de trois ans et détailler diverses missions en rapport avec l’agrément demandé (consultance informatique dans mon cas, mais il existe aussi le diagnostique global, le marketing, etc…) présenter son dossier à une commission qui peut décider de vous entendre pour obtenir l’agrément.

RENTIC :

Est un agrément décerné par la Direction générale de l’Économie et de l’Emploi (DGEE) et l’Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) et qui octroye à toute PME wallonne sur base d’un dossier de demande de prime une aide soit à la création d’un site e-business soit la prise en charge à 80% d’un consultant agréé RENTIC.

Les dossiers sont dans les grandes lignes similaires et si le RENTIC permet de compléter le document online, il faut malgré tout imprimer les dossiers et les transmettre par voie postale à l’administration.

Pour ma part j’attends d’être convoqué par la commission d’agrégation de la Région wallonne, sans doute à la rentrée et je viens de poster mon dossier RENTIC.
Je vous tiendrai informé des suites de mes démarches.