Archives pour la catégorie ego fecit

Les Agents Secrets

Créés en 2010, les Agents Secrets se spécialisent dans la production de contenu numérique sous la forme de reportages, blogs ou de productions vidéo. Nos contenus sont régulièrement mis en lumière par des diffuseurs établis tels Sanoma Magazine, IPM ou Skynet.

Un projet de série animée à destination d’un public féminin 25+ a retenu récemment l’attention d’un jury de professionnels à l’occasion du Webfest de Marseille et mon associée Valérie Nimal en a profité pour aller pitcher notre projet dans la cité phocéenne.

Le compte-rendu de son voyage est à découvrir sur le blog des Agents Secrets.

Lettre à la Belgique

Belgique quand je pense à toi et voudrais te dire mes sentiments je me souviens que les licornes sont sourdes.
Belgique quand je pense aux licornes sourdes je me rapelle qu’elles le sont parce que tant de fracas, de batailles, de querelles ont eu raison de l’écoute.
Mais toutes les chimères n’ont pas la renommée de la licorne et tu t’en sors bien, Belgique, que personne ne peut capturer mais dont chacun sait quelque chose.

Si je cesse un instant de zwanzer à coup de métaphores mythologiques et que j’ouvre les yeux sur le réel, alors par hasard ceux-ci croisent la quintessence de ce que tu m’évoques : un rétroviseur.

Tu serais en bakélite, l’image vue sur ton miroir aurait les teintes d’un film Agfa-Gevaert où le jaune et le bleu sont d’outre-tombe. Des hommes gras y riraient sous le regard bonhomme d’un Roi sec au bord d’autoroutes éclairées au sodium. Ce serait la fête triste.

Et comme si cela ne suffisait pas tu serais fêlé.

Pour certains cela évoque un brin de folie, mais c’est uniquement quand on a le moral, les fêlures pour la grande majorité c’est rarement bon signe, ça fragilise et ici on sait si mal faire les routes ou les ponts.

Dans les brumes hivernales où le genièvre soigne les fièvres je me prends soudain à relire ma lettre et à n’y voir que les ficelles d’un scénario de Bob et Bobette. Et dans le jour finissant de nos légendes communes perce toujours une noirceur plus effrayante que toutes les autres. Ces haines, ces remugles qui n’ont même pas épargné nos auteurs de BD et qui rongent le voisinage. Bientôt peut-être auront nous peur de nous-même ?

Dès lors Belgique si jamais on me prenait à t’écrire, je mentirais, je nierais que je l’ai fait car on n’écrit qu’aux gens, qu’aux proches, on n’écrit pas à une licorne ou un rétroviseur, sauf à flater ses fêlures.

Posté à l'appel de Charles Bricman

Celles que j'ai lues (liste en construction) : La Fille de 1973, Chère Belgique, Pamina, Charles Bricman, Marcel Sel, Melo, Thibaudd, Laurent Kinet, Davanlo, Martin Fitcke, Alexandre Plennevaux, Franc Belge, Anne Löwenthal, Régis Warmont, Chiara & moi, So Fille, Zoltan, Moineau des mots, Tanguy Pay

Dead drops hit Flagey

Suivant l’idée et l’appel d’Aram Bartholl j’ai installé un Dead Drop Place Sainte-Croix.

Ses données techniques et sa localisation précise sont visibles sur les pages du projet (directement ici aussi mais sans navigation)

Pour vous faire une idée de l’idée voici une citation du « Manifeste »

“Dead Drops” est un réseau anonyme d’échange de fichiers hors ligne, de pair à pair et dans l’espace public. Il consiste en l’utilisation de clés USB, appelées “Dead Drop”, insérées et scellées dans des murs d’enceinte ou d’immeubles et accessibles à tous. Tout le monde est invité à déposer ou récupérer des fichiers d’un Dead Drop. Branchez votre portable à un mur, à une maison, à un poteau, et partagez vos données et fichiers favoris. Chaque Dead Drop est installé vide de tout contenu à l’exception d’un fichier en texte simple de description du projet (readme.txt). “Dead Drops” est ouvert à participation. Si vous souhaitez installer un Dead Drop dans votre ville ou votre région, suivez les instructions d’installation, puis soumettez-nous son emplacement en incluant des photographies.

La Presse.be & De Pers.be

La Presse Bricolés sur des domaines que je n’avais pas véritablement exploités vu le sort réservé à Google News en Belgique, LaPresse.be & DePers.be proposent une vue agrégée et personnalisée des articles émanant des sites des journaux les plus partagés sur facebook par votre réseau d’ami.

Inspiré du site LikeButton.Me centré sur les sources US, je vais utiliser le concept pour faire le tour des Social plugins mis à disposition par Facebook.

De PersUn premier jet de ce que pourrait être des sites de recommandation et ou d’analyse des centres d’intérêt de son réseau social.

Le projet est à suivre et ouvert à toute idée, recommandation.

Merci à Kim pour ses traductions.

WIF

Gilles Bazelaire de Dogstudio m’a proposé de participer au Keynote d’ouverture du WIF.

Il s’agissait de faire une présentation sur le mode du Pecha Kucha, la version ignite.

Je sais c’est abscons 🙂

Mais en fait c’est simple, pour sortir du train train de la présentation Powerpoint de base il est demandé aux intervenants de présenter 20 images à la suite pendant 15 secondes, durée maximal d’une speech 5 minutes.

Cet exercice était une première pour moi, la partie la plus difficile étant la recherche et sélection d’images au format idoine.

Un petit truc à garder en mémoire pour une prochaine participation, il est possible de spécifier le format des images recherchées dans Google grâce au paramètre imagesize:LARGEURxHAUTEUR où l’on peut définir la valeur numérique de largeur et hauteur. Dans ce cas-ci c’est super pratique, voir l’exemple de la muraille de Chine.

Ma présentation s’intitulait « Un petit Monde compliqué » et tentait de rappeler au public présent que malgré des dehors de facilitation de l’accès à l’information et de rétrécissement du monde, le web en 2010 reste un lieu diversement accessible, soumis au multilinguisme, éveillant les appétits de sociétés dont les objectifs sont diamétralement opposés et qui bâtissent des forteresses plus que des rhizomes et que ces démarches bouleversent la structure de la société et questionnent notre rapport à l’intime.

Pour conclure je voulais faire entendre aux étudiants majoritairement présents dans l’assemblée qu’ils allaient être amenés à jouer les fils d’Ariane dans ce labyrinthe numérique pour bon nombre de leurs clients et employeurs dans les années à venir.

Un message d’espoir en somme.

Merci à Valentin Bouttiau pour sa vidéo