Archives du mot-clé lesoir.be

Ca bouge chez Rossel : archives gratuites et version mobile

Le site du journal Le Soir voit 2 de ses services repensés.

Archives

On serait tenté de dire « enfin ! ». L’ouverture des archives à la consultation gratuite devrait drainer plus de revenus publicitaires que ne devait en produire les accès payants.

Un chouette plus c’est la possibilité de renvoyer vers un résultat de recherche avec une clean url du type http://archives.lesoir.be/rechercher/balencourt http://archives.lesoir.be/affiche/balencourt si vous voulez trouver tout ce qui concerne mon patronyme dans le journal vespéral. Pour chercher plusieurs termes séparez les avec un « + »

Mobile

Sortie officielle d’une version mobile qui est très agréable à consulter sur iPhone ou téléphone Symbian60. Il manque juste le dessin de Kroll.

Le grand soir…

La nouvelle version du site LeSoir.be est en ligne. 2 changements majeurs, la charte graphique et les commentaires d’articles.

Pour ce qui est des commentaires, sous l’impulsion des sites d’info du web (skynet.be, 7sur7.be) puis des médias audio-visuels (rtlinfo.be) voici que la presse traditionnelle s’ouvre à la réaction 😉 . Cela mérite d’être salué. Les journalistes se mêleront-ils au vulgum pecus, le surfeur moyen tirera-t-il le débat vers le haut ou plombera-t-il le site sous les spam, injures et abus ? Nous verrons.

Le quotidien phare du groupe Rossel reprend aussi à son compte la théorie du bimédia, popularisée par Libération en octobre 2005, une rédaction écrit pour 2 supports, fait usage de tous les formats possible. Les commentaires des lecteurs vont plutôt dans le sens du il était temps que de la surprise enchantée, gage d’une attente forte et d’une éducation aux média riches qui laisse présager d’un beau succès pour le quotidien bruxellois.

Autre remarque pour l’instant la splash page semble ne pas être activé. Défaut de vente, choix pour le lancement ?

On regrettera seulement pour un lancement annoncé en Une de l’édition papier de la veille et malgré les expériences des rushs électoraux de ces derniers mois que la bande passante du site ne suive toujours pas son succès.