Archives du mot-clé radionomy

Startup 2.0 2008, un petit coup de pouce aux Belges

Startup 2.0 est une compétition entre start-ups européennes. Il s’agit de remarquer les 10 sociétés les plus prometteuses, populaires, aptes à buzzer tout ce qui bouge, pour qu’elles concourent grâce à vos votes devant un jury à Barcelone fin mai.

Du côté belge 2 start-ups sont sélectionnées Zilok et Radionomy.

Les règles du concours sont simples : Les 10 concepts qui comptabilisent le plus de votes seront invités à Barcelone pour la grande finale. Pour le moment, Radionomy est 22e et Zilok 106e sur 143 start-ups.

Comme dirait Yves Leterme « aux armes citoyens ! » donnons un coup de pouce à ces beaux projets de notre plat pays et envoyons vers le firmament barcelonnais la crème du web national.

Pour pouvoir voter il faut avoir un blog, si c’est votre cas n’hésitez pas à vous rendre sur le site pour soumettre votre vote et soutenir Radionomy et/ou Zilok.

Radionomy ouvert à tous

4 mois jour pour jour après avoir dévoilé la maquette de leur site au public, l’équipe de Radionomy.com ouvre sont site à tous.

Tout est en place pour faire changer la radio et permettre à tous d’utiliser ce médium. Créer des contenus, assembler ses podcasts avec de la musique ou des séquences venant d’autres radios, les possibilités sont vastes.

J’ai déjà un faible pour les ambiances soul, funk, rap de Julius. Mais la diversités des radios laisse à penser que des visites fréquentes et répétées seront nécessaires pour faire le tour du site.

Radionomy, c’est pour bientôt, beta testeurs souhaités…

En apéritif au Yulbiz de ce samedi, une belle brochette de blogueurs était conviée à assister à la présentation d’une nouvelle start-up européenne.

Radionomy est le projet porté par Alexandre Saboundjan, Gilles Bindels, Yves Baudechon et Cédric van Kan. Ces 4 larrons ont soit une large expérience des services musicaux, soit startupé avec succès dans l’email marketing ou présidé à la destinée d’une boîte de pub. Forts de leurs expériences ils entreprennent de proposer à tout un chacun la possibilité de mettre en oeuve facilement des webradios, de fédérer sa communauté d’auditeurs et de promouvoir le monde foisonnant des webradios. Utopie ? Niche ?

Selon eux 29% des internautes français écoutent un webradio quotidiennement, mais toujours selon eux une webradio couterait à son producteur 4000€ par an (bande passante, hébergement, droits de diffusion,…). Somme difficilement rentabilisable en solo. De plus ils croient fermement à l’avènement de nouveaux devices aptes à prendre le relais de nos traditionnelles radios hertziennes ou des pc/laptops. Ils y croient suffisamment pour avoir convaincu des investisseurs des pays limitrophes à financer leur projet et ce samedi donc ils affrontaient la horde des curieux pour présenter les premiers écrans de leur bébé.

Homepage Radionomy
Cliquer pour la version plein écran

Un premier coup d’oeil qui a eu l’air de plaire et qui a suscité le débat sur les limitations du services (aucune pour l’instant), la prise en charge intégrale des droits de diffusion par Radionomy, la possibilité d’intervenir en léger différé et le support d’autres plateformes que Windows pour la programmation de sa radio (en cours).

Pour clore la présentation, un appel à participation pour une beta (250 invitations) a été lancé sur leur site. Selon les fondateurs celle-ci devrait débuter mi-janvier au moment de la présentation du projet à Paris.

Je suis curieux de voir l’accueil qui sera réservé à ce nouvel outil, et j’admets que je suis impatient de le tester pour complémenter des projets tels radiolibre.be ou bxlblog.be

Disclaimer : J’ai conseillé les fondateurs de Radionomy au début du projet pour affiner le concept et informer ceux-ci de l’actualité du web en 2007 particulièrement des usages sociaux.