2 jours à Paris

love
A l’occasion de « Le Web 08« , la conférence à la logistique la plus pourrie d’Europe sur laquelle je ne m’étendrai pas trop vu que le Guardian a parfaitement taillé le costume du machin, j’ai surtout apprécié les rencontres faites en marge de la conférence et les retrouvailles.

Au rayon retrouvailles Thierry Weber et sa caméra, les belges du nord auxquels une bonne poignée de main ne fait jamais de tort, les radionomistes en pleine démo-compète, quelques collègues, etc. etc.

Pour ce qui est des rencontres l’équipe des aaaliens, le codeur de MixTheWeb, dont les démarches me plaisent.

Que ce soit l’agrégation des veilles de blogueurs avertis ou l’outil pour faire le zouave et des remix avec Youtube.

Philippe Couve dont les discussions avec Damien Vanachter sur le « comment faire » bon usage du Ning dans la pratique du journalisme, reste un témoignage de bricolage inventif particulièrement instructif.

L’approche situationiste du business par Loïc Lemeur, comme si les participants payant à la conférence venaient au spectacle, où la moëlle de l’évènement est dans sa réalisation, dans la présence d’une foule, plus que dans le service à cette foule, le confort des échanges ne changeront pas de si tôt (on peut se demander si au final ce n’est pas devenu un running gag les ratages), mais pour se consoler on se rappellera que ce qui fait la force du web c’est heureusement l’humain, le reste après…

6 réflexions sur « 2 jours à Paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.