Etsy, Dawanda, l’artisanat se fédère sur le web

Etsy logo Après les agrégateurs de marques avec service de comparaison de prix, le recyclage de cadeaux de Noël à la vente ou à la location, les communautés de clients démocratiquement consommatrices, voici les communautés de producteurs constitués en mall du homemade.

Si le concept n’est rien de moins que la mise à disposition d’un espace de vente, sa spécialisation sur des marchés de niche devrait permettre de voir des productions de qualité gagner une notoriété au-delà des zones géographiques habituellement couvertes par ces producteurs. Drainant dès lors une clientèle curieuse de sélections, idées diverses pour trouver un cadeau singulier si pas unique.
D’autant plus que l’approche tarifaire est très raisonnable 0,20$ le produit référencé pour 4 mois et 3,5% des transactions pour Etsy, 5% des transactions et pas de frais de listing (garanti jusqu’à la fin mars) chez Dawanda. Le tout dans un cadre un peu moins désincarné que les « boutiques » eBay.

On notera que le modèle étatsunien est plus mûr graphiquement, les producteurs mettant un point d’honneur à donner une bonne image de leurs produits, conférant au site dans son ensemble un sentiment d’unité plus grand que celui dégagé par son clône européen.

En me renseignant sur le sujet j’ai craqué pour Emma.

Emma

Elle est en route depuis Cincinnati. Le blog de sa conceptrice est plutôt rassurant quand au décalage total de son univers.

Et dire que certains prédisent la mort du web2.0 en 2008 par manque de confiance publicitaire. Ici nul besoin de pubs pour découvrir, générer du revenu et faire des découvertes de proche en proche.

3 réflexions sur « Etsy, Dawanda, l’artisanat se fédère sur le web »

  1. Il faut aller écouter le discours de Doc Searls prononcé à la conférence LeWeb3.

    Le modèle de la publicité qui sauve le Web … ou l’inverse le Web perdu pour incompatibilité avec le Web est un discours récurrent. C’est le bullshit generator axé autour de la pub.

    Deux sites sont d’ailleurs assez amusant à consulter : ils vous proposent une niche de marché et un business modèle à attaquer en UN seul clic. Aaaah la merveille de la technologie.

    Empty Bottle
    Dack

    A la grande mode des portails (avant l’avènement de Google), on nous tenait déjà le même discours.
    Maintenant la mode est aux réseaux sociaux et la publicité va encore sauver tout le système.

  2. Bonjour

    C’est vraiment une bonne idée Etsy.. et Dawanda c’est certain. Pour Etsy j’ai praiqué en tant d,acheteuse plusieurs fois. Il y a des merveilles… mais bien sur il faut les trouver. C’est si grand…..

    Alors en tant qu’artiste je m’y suis mise…. je confirme c’est vraiment tres, tres, tres grand. On pourrait sy perdre en fait !
    Aucune vente directe pour le moment, seulement des gens a qui j ai envoyé les sites de mes créas… qui en sont venus a me recontater direct. Bref en fait positif… quand meme !
    Mais le mieux étant l’ennemi du bien… Bref c’est pas la panacée…sinon on le saurait !

    http://thececilestudio.dawanda.com
    http://www.thececilestudio.etsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.